Qu’es-ce qu’une méga session Lateral Slits ? et le dense Packing ?

Qu’es-ce qu’une méga session Lateral Slits ? et le dense Packing ?

Méga session

Se développant lentement au cours des années les méga sessions ont été une évolution naturelle de la procédure de greffe de cheveux en Turquie, allant de plusieurs sessions à quelques centaines de greffons, à une session de plusieurs milliers de greffons pour remplir complètement une zone avec une bonne densité.

Au fil des ans, le docteur Acar à développer la capacité d’atteindre des densités plus élevées et améliorée les attentes des patients. En conséquence, le nombre de greffons nécessaires dans une session a considérablement augmenté.
Une méga session peut être définie comme une greffe de plus de 2500 – 3000 greffons en une seule session.

Les avantages d’une méga session incluent une plus grande couverture avec une plus grande densité complétée en une session.
Lorsqu’on leur donne le choix, la plupart des patients préfèrent obtenir une couverture complète (sinon la totalité) en une seule séance, de sorte qu’ils n’ont pas à subir la phase de guérison post-opératoire plus que nécessaire.

Lorsque l’on considère un patient pour une méga session en utilisant des lateral slits avec ou sans dense packing, la chose la plus importante est de savoir si le patient a suffisamment de cheveux dans la zone donneuse pour remplir la zone receveuse. Bien que ce soit important pour toute greffe de cheveux, l’importance de cette question est amplifiée dans les méga sessions, car ils nécessitent plus de cheveux afin de réaliser l’objectif.

Jeune patient :

En plus de considérer si le patient a suffisamment de cheveux de disponible dans la zone donneuse, le chirurgien doit également prendre en compte le potentiel de la perte de cheveux future. Par exemple, si un patient très jeune est norwood 4, il aurait probablement suffisamment de cheveux pour remplir les zones dégarni à ce moment-là.

Cependant, si sa perte de cheveux évolue vers un norwood 7, cela peut être un problème, car il pourrait ne pas avoir assez de cheveux pour une autre session dans un futur plus ou moins proche, en particulier s’il a une zone donneuse avec une faible densité. Le pire scénario est d’avoir un dense packing sur la couronne seulement, pour avoir les cheveux environnants finalement mince et chauve, laissant une zone bien circonscrite de cheveux épais, cela peut facilement être corrigé, mais avec le –« mauvais patient », ce résultat sera problématique et incorrigible.

Ces patients pourraient être de meilleurs candidats pour une greffe de faible densité ou un schéma frontal isolé; et si tel est le cas, ces patients doivent être informés du degré d’amélioration qu’ils peuvent attendre de cette procédure particulière.

Lateral slits

Un autre changement qui a commencé il y a environ 15 ans a été la mise en place de fentes latérales (ou coronales). L’un des principaux avantages de cette technique est que le docteur Acar et son équipe contrôle plus précisément l’angle de sortie des cheveux.

La technique de la fente latérale permet également de faire du dense packing. Il n’y a pas non plus de définition établie du dense packing, mais le docteur Acar convient qu’il s’agit de densités supérieures à 30 greffons / cm2. Il est facile de créer des densités de plus de 30 greffons / cm2 avec la technique des fentes latérales. Il est possible pour créer de la densité d’aller jusqu’à plus de 50 greffons / cm2 dans les zones souhaitées.

Il existe différentes méthodes pour créer des ouvertures, allant des poinçons aux aiguilles en passant par les lames. En ce qui concerne les lames, l’ouverture peuvent être réalisées dans un plan sagittal ou un plan coronal (autrement dit une fente latérale).

Le docteur Acar et son équipe utilisent la technique de la fente latérale, dans laquelle les incisions sont placées de telle sorte que la largeur de la lame est orientée à 90 ° par rapport à la direction de la croissance.

Il faut être prudent lors de l’utilisation de la technique de fente latérale est de s’assurer que l’angle de la lame est aligné avec l’angle des cheveux préexistants. Un désalignement de la lame peut endommager les cheveux préexistants.

Le docteur Acar créer généralement des ouvertures à des densités d’environ 60 greffons/cm2 pour les cheveux simples, 50-55 greffons/cm2 pour les cheveux doubles, et environ 30-40 greffes/cm2 pour les cheveux multiples. Avant de réaliser les fentes, le docteur Acar et son équipe s’assure que la longueur de la lame correspond à la longueur des greffons. Ils font en sorte que la longueur de la lame soit légèrement plus courte que la longueur des greffes, afin que les greffons sortent juste un tout petit peu une fois qu’elles sont insérées.

Cette action diminue le degré de traumatisme vasculaire, car la profondeur de chaque incision est minimisée et minimise également les risques de trous. Il n’augmente en aucun cas la profondeur de l’incision au-delà de la longueur des greffes, car cela peut augmenter les chances de transiter de plus gros vaisseaux.

Juste avant de faire les incisions, le docteur Acar et son equipe gonfle la zone avec une solution saline et épinéphrine, jusqu’à ce que le tissu soit relativement ferme et garde le liquide dans le plan cutané et sous-cutané.

La fente est réalisée en rangées selon une disposition linéaire ou curviligne en fonction de la zone en cours de restauration. Même si les fentes sont disposées en rangées, l’aspect finale est naturel tant qu’elles sont faites suffisamment rapprochés.